Charte Technique

Les conseils crémeux

Si l’on devrait faire un “ordre” de qualité, il est en général admis la logique suivante:

  1. WAV, AIFF
  2. FLAC (qui en principe, est totalement égal au WAV ou AIFF en terme de restitution sonore)
  3. A débits égaux, on peut trouver l’ordre suivant
    1. AAC
    2. OGG
    3. MP3

→Par exemple,  un AAC 192 kbps sera “meilleur” qu’un MP3 192 kbps.

Formats à pertes

Sans entrer dans les détails, il existe des formats dits “lossy” (conversion avec une compression de données à perte) tel que le MP3, AAC ou OGG, qui permettent de compresser les données d’un fichier audio sans (trop) altérer de manière audible le morceau, afin de réduire sa taille et de faciliter son transport et sa diffusion.

Formats sans perte

Il existe également des formats de compression sans perte (“lossless”) tel que le FLAC. Ces derniers n’altèrent pas du tout l’audio, mais prennent donc plus de place qu’un format “lossy”.

Qualité finale

Il est très difficile pour la majorité des gens de distinguer un MP3 en 320kbps du WAV d’origine, cependant, nous vous recommandons très fortement de toujours bénéficier de la qualité la plus haute possible, afin d’éviter tous problèmes liés à une mauvaise conversion (saturation, clips, artefacts indésirables... ).

A titre informatifs, la qualité CD est caractérisé par un format dit PCM (WAV) d’une fréquence d’échantillonnage (Fe de) 44.1kHz et d’une résolution de 16 bits.


→YouTube et SoundCloud, qui sont les principaux vecteurs de diffusions que nous vous proposons, utilisent ou recommandent d’uploader des fichiers avec les caractéristiques ci-dessous:

YouTube Soundcloud
Codec audio AAC-LCCodec audio et conteneur: MP3
Codec vidéo: H.264Codec audio: MP3Codec audio AAC-LC
Débit: 384 kbpsDébit: 128 kbps
Conteneur: MP4Fe: 96khz or 48khz

Soundcloud permet d’uploader tous types de format, résolution et fréquence d’échantillonnage, et lorsque le téléchargement est activé, c’est exactement le même fichier que celui uploadé qui est récupéré, mais c’est un format dit “lossy” qui sera streamé, comme décrit ci-dessus.

Résumé de nos recommandations

Recommandations optimales:

En terme de format, fréquence d’échantillonnage (Fe en Hertz) et résolution (en bits), nous vous recommandons:

  • Formats: WAV ou AIFF
  • Fe: 48 kHz
  • Résolution: 24 bits

Niveaux dynamiques & de loudness recommandés:

  • Loudness intégrée autour de: -10 LUFS (max).
  • RMS maximum: -8 dbFS RMS
  • Loudness Range entre 5 et 15 LRA.
  • PLR autour de -10.
  • PSR max de -8.
  • TP de -1dB FS.

Recommandations minimum:

→Formats: WAV, AIFF ou FLAC

  • Si pas le choix, nous acceptons également le MP3, AAC ou OGG avec un débit de 320 kbps, mais ,veuillez dans ce cas nous contacter afin de nous expliquer les raisons de cette situation.

→Fe: 44.1 kHz

→Résolution: 16 bits

Balance Générale

Spectre équilibré au minimum

Pour s’assurer d’une cohérence spectrale:

  • Avoir comparé avec des morceaux de références plus ou moins similaires à votre morceau.
  • Faute d’avoir un mixage irréprochable, le morceau ne doit saturer sur aucun support. Vérifier au minimum sur 2 ou 3 systèmes d’écoutes: laptop, mobile, système hifi, voiture, monitoring, casque…).
  • Image stéréo contrôlée/pas de problèmes de phase.

Brèves définitions

La loudness représente l’impression globale de volume d’un morceau. Le RMS est l’ancienne mesure qui permettait d’estimer la loudness ou volume perçu.

Par exemple, deux morceaux ayant leur Peak (ou crête, valeurs la plus forte) à -2 db FS (Full Scale, les db dits “numérique” dont le maximum est le 0dbFS) peuvent avoir 2 impressions de volume, de “lourdeur” différentes. Le mesure de la loudness permet donc de mesurer cela. Il suffit de vous équiper d’un plugin de métrologie pour effectuer ces mesures.
Celui- ci est gratuit et très suffisant: Loudness Meter 

Cela représente la loudness globale sur une période donnée, en l’occurrence celle de tout un morceau.

Cela représente la loudness sur une période de 3 secondes.

Cela représente la “dynamique générale” d’un morceau, et prend donc en compte la durée totale du morceau (macro dynamique).

C’est la crête (pique) la plus haute d’un morceau, appelé aussi Intersample Peak, pour faire simple, ce sont les peak inaudibles à l’oreille humaine en numérique, mais lorsqu’il y aura une conversion (vers mp3 ou vers un système d’écoute bas de gamme), ils peuvent se transformer en artéfacts, distorsions, clips, cette fois ci, audibles.

Cela représente la différence entre le True Peak et la valeur  de Loudness Intégrée.

Cela représente la différence entre le True Peak et la valeur  de Loudness Short Term. Pratiquement la valeur la plus importante à contrôler et prendre en compte, représente la dynamique “directe” d’un morceau (micro dynamique).